[Une lettre du front]

A Letter from the Front présente des vidéos d’artistes actuellement réfugié·es dans des villes de l’ouest de l’Ukraine ou en exil, et qui se mobilisent aujourd’hui à l’intérieur ou à l’extérieur de leur pays déchiré par la guerre. 
Certain·es d’entre elles et eux n’ont pas pu sauvegarder leurs oeuvres sur disque dur avant de fuir. Ce programme est donc en partie basé sur la récupération de fichiers vidéos qui ont été mis en ligne et diffusés sur le web avant la guerre.
Outre le fait de défendre la liberté d’expression et de création, ce programme joue donc un rôle fondamental en contribuant à la sauvegarde du patrimoine artistique ukrainien.

« Plus les distances qui nous séparent sont importantes, plus nous nous sentons unis dans notre demande de stopper l’agression russe en Ukraine. Nous ne pourrions pas être plus solidaires que nous ne le sommes en ce moment, alors que nous sommes confronté·es au fait que des années de luttes politiques sont en train de se dissoudre et de partir en fumée. Les films présentés dans ce programme ne parlent pas à proprement parler de la guerre actuelle. Ils sont plutôt la preuve du travail qui a été fait (ou que nous pensions avoir fait) pour prévenir ce conflit. Les œuvres présentées peuvent être vues comme la prémonition, si souvent palpable dans l’histoire ukrainienne, d’une catastrophe évidente et inévitable.»

Les artistes du programme A Letter from the Front

https://www.musee-lam.fr/fr/letter-front